jeudi 12 janvier 2012

semaine 2 - citation du jeudi : docteur Peter Laurence




« Principe de Peter : dans une hiérarchietout employé a tendance à s’élever au niveau de son incompétence.  »

du docteur Laurence Peter

*
Curieuse hiérarchie sociale des femmes dans cette image du XIXes (I.P.N. Snark) :
au sommet, la marchande "des femmes avec habileté, j'augmente la parure et la beauté" ;
ensuite, à égalité, la servante "je couds, blanchis et sers à table, aussi je suis indispensable" et la maîtresse d'école "aux filles pendant leur jeunesse, j'enseigne vertu et sagesse";
plus bas, l'ouvrière "à tous les travaux je m'applique, dans l'usine ou la fabrique" et la sage-femme "je sais soigner avec expérience au moment de votre naissance "
et enfin, tout en bas, la paysanne" Croyez en Dieu qui, par ma main, à tous donnera du pain" et la soeur de charité "misères et douleurs, je soulage; Dieu me soutient et m'encourage".
Une pyramide tout-à-l'opposé de celle des besoins de Maslow !

pour le plaisir... de l'image : http://humourdedogue.blogspot.com/

La hiérarchie (tiré du vocable grec « direction par les prêtres ») s'applique à plusieurs domaines, physiques ou moraux. Il traduit le classement, par des prêtres (ou dans le sens actuel, de personnes ayant l'usage d'une autorité) de plusieurs éléments, sur une échelle établie selon certains critères (d'autorité), attribuant à certains d'entre eux une supériorité sur d'autres.
Par exemple, les faits médiatiques choisis pour la une des journaux, par les médias, parmi d'innombrables autres informations, est une forme de hiérarchisation de l'information, qui induit une autorité dans l'information, car d'autres événements peuvent être relativement plus importants, mais la hiérarchie médiatique choisit ce qui l'intéresse à montrer ou pas (pour des raisons d'ordres politiques, idéologiques ou propagandaire...).
Il existe aussi la hiérarchie sociale qui vient en conséquence de la division sociale en hiérarches et non hiérarches.
En anthropologie, et notamment en Anthropologie politique, la hiérarchie est l'échelle des différences de pouvoir, statut, richesse, etc.
  • entre les individus à l'intérieur d'une entité sociale.
  • ou entre tel et tel segment de population de la société, notion historiquement issue du concept de classe sociale et ayant bénéficié d'une définition scientifique plus sophistiquée.
Les organisation hiérarchisées telles que les partis, conduisent à une séparation entre "la tête" et le "corps" de l'organe politique, les membres de ce type de structure ont une mission bien établie qu'ils ne doivent pas dépasser, certains prennent les décisions et concentrent tout le pouvoir (ce qui mène à la bureaucratisation) et les autres doivent obéir au décisions prises par les premiers. Ceci conduit à une extrême soumission et anéantie tout sentiment de révolte, sentiment qui pouvait être à la base de l'adhésion à ce parti. C'est pourquoi la réussite révolutionnaire ne peut pas être menée à bien par le biais d'un parti. - wikipédia

2 commentaires:

  1. Excellent ce billet sur le fameux "syndrome de Peter" et sur la hiérarchie ! On comprend mieux pourquoi les paysans ont toujours eu cette image dévalorisée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et pas sûre que ça change un jour,
      bises

      Supprimer